Test du Fujifilm Finepix X-S1 - Présentation

Mai 2012






 



 
Test Fujifilm X-S1 - www.photonumeric.fr










Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter, je m'efforcerai d'y répondre.


Html Css Button by Web-Buttons.com v3.0.0
 

Cela fait maintenant quelques années que les « Fuji-istes » attendaient un remplaçant au S100FS, bridge de haute qualité sorti en 2008. L'arrivée de la gamme X (Prémium) de Fujifilm a été l'occasion d'exaucer ce voeu en proposant le X-S1, un bridge très haut de gamme censé venir taquiner le segment des reflex d'entrée de gamme.

Caractéristiques

Marque Fujifilm
Type X-S1
Résolution 12  Mpixel 
Type de capteur CMOS EXR
Taille du capteur 2/3 pouces
Zoom optique Manuel x26 : 24mm - 624mm 
Ouverture 24mm:f/2.8-f/11 - 600mm-f/5.6-f/11
Facteur crop 3.93
Stabilisation Optique
Mise au point AF +  Manuelle
Distance mini de mise au point 1 cm à 24 mm – 2 m à 624mm
Flash Intégré - Griffe pout flash TTL
Modes flash Auto, Forcé, Synchro Lente
Sensibilités Auto, 100, 200, 400,  800, 1600, 3200, 6400, 12800 (+ paliers 1/3 Ev)
Vitesse obturateur mini 30s
Vitesse obturateur maxi 1/4000s
Rafale 10 i/s (Taille M, S) - 7 i/s (Taille L, M, S) - 5 i/s (Taille L, M, S) - 3 i/s (Taille L, M, S)
Mesure de l'exposition Multizone - Moyenne - Spot
Compensation de l'exposition "+/-" 2 EV par pas de 1/3 EV
Balance des blancs Auto, Lumière du jour, Nuageux, Fluorescent (3), Incandescent, Manuelle, Personnalisable
Vidéo Resolution maxi : 1920x1080p (FullHD) à 30 i/s - Resolution mini : 640x480p à 30 i/s
Images par seconde 30
Stockage SD-SDHC-SDXC - 26Mo Interne
Viseur électronique (EVF) 0.47 pouces - 1 440 000 pixels - 100% avec correction dioptrie
Écran LCD Orientable 1 axes -  3 pouces - 460 000 pixels - 100%
Retardateur 2s - 10s
Connectique USB 2.0/Télécommande - Sortie vidéo Composite – Prise HDMI - Prise Micro
Format de fichier JPEG - RAW
Alimentation Accumulateur Lithium ion 1800 mAh - 460 vues (source Fujifilm)
Dimensions 135(P) x 107(H) x 149(L) mm
Poids 945g (avec batterie et carte SD)
Lorsque l'on consulte la fiche technique du X-S1, on ne peut qu'être séduit par les caractéristiques proposées par cet appareil.
Commençons par l'amplitude du zoom, x26, couvrant une focale de 24mm à 624mm. Très largement de quoi contenter les passionnés de macro comme les animaliers. Cet objectif Fujinon inaugure une nouvelle formule optique composée de 12 groupes et 17 lentilles de haute qualité, traitée afin d'optimiser les performances (lentilles asphériques, à faible dispersion, …). Cet objectif se révèle également assez lumineux avec une ouverture maximale de f/2,8 en grand angle et f/5,6 en téléobjectif. Contrairement aux modèles de la gamme inférieure, HS20EXR ou encore HS30EXR, le X-S1 se voit doté d'une stabilisation optique, souvent plus efficace que celle par translation du capteur.
Côté capteur, le X-S1 est équipé de celui du X10 : un capteur CMOS de 2/3 pouces et de 12 millions de pixels, bénéficiant de la technologie EXR. Cette technologie permet au capteur de se reconfigurer en associant ses photosites afin d'optimiser certaines fonctionnalités comme la réduction du bruit ou la plage dynamique. L'utilisation de la technologie CMOS permet d'atteindre des rafales jusqu'à 10 images par seconde.
Le capteur est épaulé par un processeur EXR double cœur qui aura la lourde tâche de corriger les défauts optiques et d'exécuter les différents traitements.
Test Fujifilm X-S1 - www.photonumeric.fr
Les vitesses d'obturation restent parmi les plus élevées du segment avec une vitesse maximale de 1/4000s et une vitesse minimale de 30s. Il faut aussi saluer la présence d'un mode Bulb.
Comme sur les bridges « moins haut de gamme » précédents, le X-S1 dispose toujours d'une bague de zoom à variation manuelle. Cette dernière lui confère une excellente ergonomie, proche de celle d'un reflex et lui assure une visée rapide et un cadrage précis.
Mais le principal défaut des bridges est généralement leur visée. Si le X-S1 reprend l'écran LCD 3 pouces inclinable des HSxx, il se voit en revanche équipé d'un grand viseur haute définition de 1,44 millions de pixels.
Le X-S1 conserve quelques fonctionnalités issues des appareils précédents comme le panorama par balayage, le mode « Pro Focus » permettant d'amplifier le flou d'arrière-plan pour simuler une faible profondeur de champ ou encore le mode « Basse Lumière Pro » utilise les capacités de la rafale du X-S1 pour fusionner plusieurs clichés et ainsi diminuer le bruit numérique.
L'enregistrement vidéo reste similaire aux bridges Hsxx avec des enregistrements en FullHD (1080p) mais, malheureusement, limité à 30 images par seconde là ou un FZ150 monte à 50 images/seconde.
Test Fujifilm X-S1 - www.photonumeric.fr
Bridge haut de gamme oblige, leX-S1 propose le format RAW. Ce format brut, bien connu des amateurs avertis, autorise plus de liberté lors du post-traitement des images. Le logiciel Silkypix RAW File Converter est fourni pour le « développement » des fichiers « RAF ».
L'alimentation est assurée par une batterie Li-ion NP-95 de 1800 mAh offrant une autonomie confortable de 500 photos (en utilisant le viseur).
Test Fujifilm X-S1 - www.photonumeric.fr
Contrairement à certains constructeurs qui délaissent l'aspect évolutif de leurs bridges haut de gamme, le X-S1 est compatible avec une très large gamme d'accessoires : flash cobra (EF20 et EF42 pour bénéficier des automatismes TTL), filtres, télé-convertisseurs, télécommande et autre micro externe permettront à l'utilisateur de pouvoir compléter son matériel s'il est désireux d'évoluer dans sa pratique photo.
Test Fujifilm X-S1 - www.photonumeric.fr
Télécommande
Test Fujifilm X-S1 - www.photonumeric.fr
Flash TTL NG20
Test Fujifilm X-S1 - www.photonumeric.fr
Flash TTL NG20
Test Fujifilm X-S1 - www.photonumeric.fr
Flash TTL NG42


Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image


Ergonomie

Test Fujifilm X-S1 - www.photonumeric.fr« C'est du lourd ! » pourrait on s'esclaffer à la vue de cet appareil. Et, effectivement, une fois pris en main, le X-S1 et massif et pèse son poids : près de 900 grammes. « Trop lourd » diront certains. Et il faut reconnaître que le X-S1 finit par peser bien lourd après quelques heures d'utilisation. Mais cette taille généreuse lui confère une préhension remarquable. La poignée est extrêmement confortable et les nombreuses touches (près de 20) aisément accessibles.
Cette construction, massive et tout temps, montre le sérieux de fabrication du X-S1. On notera que le pare soleil est bien plus imposant que celui des modèles inférieurs (lorsqu'il est fourni) et en aluminium.
Test Fujifilm X-S1 - www.photonumeric.frLa bague de zoom est imposante mais assure une bonne prise en mains. Elle est souple et agréable à utiliser. Mais cette « trop grande » souplesse et ce zoom massif cache un léger défaut : lorsque l'on incline franchement l'appareil (plus de 45°) vers le haut ou vers le bas, passée une certaine focale (80mm en grand-angle et 500mm en téléobjectif), l'objectif se rétracte ou s'allonge sous le simple effet de la gravité. Ce « défaut » peut s'avérer gênant lors de certaines prises de vues (lune, macro).
Comme sur le X100 ou le X10, le X-S1 est doté d'un permutateur de mode autofocus situé sur l'avant de l'appareil. La construction semble légère mais, à l'usage, aucun souci. Il permet de sélectionner le mode de mise au point (continue, simple ou manuelle) sans avoir à passer par la case menu. En mise au point automatique (AF-S zone ou AF-C), il est possible de sélectionner la MAP sur une des 49 zones disponibles. La taille de cette zone peut également être modifiée grâce à la molette. La mise au point manuelle s'effectuera grâce à la bague de MAP située juste derrière la bague de zooming. Sa manipulation, critiquée sur les modèles précédents, est ici plus aisée grâce à une bague plus large et très souple. Petit bémol par rapport au HSxx : l'aide à la mise au point en mode manuel (une loupe s'affichant en plein écran) n'est pas activable en automatique. Sur les modèles précédents, la simple manipulation de la bague de MAP suffisait à activer cette loupe. Sur le X-S1, il faudra nécessairement passer par une touche de raccourci programmable; une manipulation chronophage et qui, de plus, accapare inutilement une touche de raccourci. Il est possible d'effectuer ponctuellement la mise au point de manière automatique dans ce mode manuel grâce à la touche de verrouillage de l'exposition/mise au point. 

LCD

Test Fujifilm X-S1 - www.photonumeric.frMais c'est principalement sur la visée que le X-S1 creuse l'écart avec la concurrence. L'écran LCD reste de taille standard (3 pouces) et de résolution convenable (460 kpixels), comme sur les modèles précédents. Il bénéficie, comme sur le HS30EXR, d'un réglage « plein soleil » censé améliorer sa lisibilité en cas de forte luminosité, une option finalement peu efficace.

Viseur

Test Fujifilm X-S1 - www.photonumeric.frLe X-S1 se rattrape très largement sur la visée électronique. Le viseur fait un bond qualitatif énorme. Mieux défini mais surtout bien plus grand et plus contrasté que celui du HS30EXR et, à fortiori, que ceux des bridges concurrents, il est très agréable à utiliser. Habituellement, les EVF des bridges n'avaient de viseur que le nom, mais avec le X-S1, la visée sur ces appareils prend une nouvelle dimension. Espérons que la concurrence suivra cette voie, du moins sur les modèles hauts de gamme.
La permutation EVF/LCD peut se faire de manière automatique grâce à un capteur situé sur le côté droit du viseur. J'ai connu quelques déconvenues lors de prises de vue en mode portrait puisque la détection ne se faisait pas, obligeant à passer manuellement sur le viseur via le bouton prévu à cet effet.

Flash intégré

Test Fujifilm X-S1 - www.photonumeric.frLa sortie du flash intégré est mécanique et manuelle. Il sera nécessaire d'appuyer sur le bouton dédié pour sortir le flash. Le flash du X-S1 est un peu différent de ceux que l'on trouve sur la plupart des bridges puisqu'il sort « vers l'avant ». Cette particularité permet de gagner quelques précieux millimètres qui éviteront les ombres disgracieuses créées par le proéminent objectif.

Boutons arrières gauches

Test Fujifilm X-S1 - www.photonumeric.frLa partie arrière du X-S1 est un modèle ergonomique. A gauche de l'écran LCD on trouve 5 touches de raccourci permettant un accès rapide aux principaux réglages : lecture, mode AF, mode de mesure de l'exposition, sensibilité et balance des blancs. Cette disposition, héritée des modèles précédents, a déjà fait ses preuves. Comme sur le HS30EXR, le réglage est maintenu tant que l'on a pas appuyé à nouveau sur la touche sélectionnée. C'est pratique pour éviter de se contorsionner la main, mais il est moins aisé de balayer les réglages comme on pouvait le faire sur le HS20EXR ou le HS10.

Boutons arrières droits

Test Fujifilm X-S1 - www.photonumeric.frSur la droite de l'écran, on retrouve le trèfle de sélection. Comme sur les modèles HSxx, il se comporte également en touches de raccourcis lorsque l'on est en mode prise de vue. On peut ainsi accéder rapidement au mode macro, au mode du flash et au retardateur. Le bouton « haut » est, quant à lui, programmable et peut recevoir divers fonctions comme la qualité d'image, la plage dynamique ou encore le zoom numérique.
Autour du trèfle de sélection, trois autres boutons viennent compléter ce tableau déjà fourni et permettent le verrouillage de l'exposition, l'activation ponctuelle de l'enregistrement au format RAW et le choix des différents affichages du LCD ou de l'EVF. A noter que l'affichage sur ces écrans est personnalisable et permettra à chaque utilisateur de n'y afficher que les informations qui lui semblent pertinentes.
A titre tout à fait personnel, je déplore l'abandon du trèfle de sélection "classique" comme sur le HS30, au profit de touches "individuelles" que je trouve un peu trop saillantes.

Boutons supérieurs

Test Fujifilm X-S1 - www.photonumeric.frLa partie supérieure du X-S1 reçoit la molette de sélection des modes automatiques, semi-automatiques, manuel, avancés et des modes scènes. La X-S1 abandonne les deux modes scènes (SP1 et SP2) au profit de 3 modes personnalisables (C1, C2, C3) qui permettront de retrouver instantanément des réglages particuliers en fonction de la scène à photographier. Le mode « panorama par balayage » est intégré aux modes avancés au côté du mode « basse lumière pro » (prise de vues multiples pour limiter le bruit numérique) et du mode « pro-focus » (décalage de la mise au point pour augmenter le flou d'arrière-plan).
La molette de permutation ouverture/vitesse reste accessible via le pouce, comme sur les HSxx. Elle permet aussi de naviguer dans les réglages et de définir certains paramètres comme la taille de la zone AF par exemple.
Au-dessus de la poignée, on retrouve le déclencheur, intégré au commutateur de mise en route. Il est étrangement plus petit que sur les modèles précédents. Ce détail n'engendre pas de gêne particulière.
Derrière le permutateur, on trouve la touche de compensation de l'exposition (qui permet aussi la permutation entre ouverture et vitesse en mode M), le sélecteur du mode de prise de vue (rafale, simple, capture meilleure image, bracketing) et la deuxième touche programmable.

Stockage

Test Fujifilm X-S1 - www.photonumeric.frLe X-S1 conserve la trappe d'accès à la carte SD sur le côté gauche, une configuration bien plus pratique que lorsque carte SD et batterie partagent le même accès par le dessous.

Alimentation 

Test Fujifilm X-S1 - www.photonumeric.frAu-dessous de l'appareil, on retrouve le pas de vis pour trépied ainsi que la trappe d'accès à la batterie. Le pas de vis est toujours décalé de l'axe optique pour une raison mystérieuse ce qui a comme fâcheux inconvénient d'interdire le changement rapide de la batterie lorsque l'appareil est sur trépied et que l'on utilise un plateau rapide.

Connectique

Test Fujifilm X-S1 - www.photonumeric.frSur la gauche de l'appareil, un cache amovible libère la prise mini-HDMI, la prise USB (qui permet aussi de brancher la télécommande Fujifilm RR-80 ou compatible), la prise A/V pour connexion à un système vidéo basse définition et, nouveauté chez Fujifilm, une prise pour un micro externe. 

Bundle

Le X-S1 est fourni avec :
  • une batterie,
  • une courroie de cou,
  • un bouchon d'objectif et son cordon,
  • le chargeur et son cordon d'alimentation,
  • un câble USB,
  • un pare-soleil
  • un guide de démarrage rapide
  • un CD-Rom


Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Courbe des ouvertures maximales en fonction de la focale

Courbe ouverture-focale X-S1 - www.photonumeric.fr
L'objectif du X-S1 ferme assez rapidement puisque l'on se retrouve à f/5.6 dès 270mm. 

Courbe des distances minimales de Mise au Point (AF)

Voici la courbes des distances minimales de mise au point relevées sur le X-S1 en mode normal et en mode Macro.
Le protocole est simple, je commence collé au sujet et je recule jusqu'à pouvoir faire la MAP plusieurs fois de rang.
Pas de réglages particuliers par ailleurs.

Cliquez sur l'image pour agrandir.
Distances minimales de mise au point X-S1 - www.photonumeric.fr
Comme sur les modèles inférieurs, il y a peu de différence entre le mode Macro et le mode "normal".

Amplitude du zoom optique


Cliquez sur l'image pour agrandir.
Cliquez pour agrandir l'image

24 mm

Cliquez pour agrandir l'image

75 mm

Cliquez pour agrandir l'image

150 mm

Cliquez pour agrandir l'image

300 mm

Cliquez pour agrandir l'image

624 mm

Cliquez pour agrandir l'image

873 mm

Cliquez pour agrandir l'image

1248 mm

Test review Fujifilm X-S1 - www.photonumeric.fr
 


© photonumeric.fr  2009-2014. Tous droits réservés.Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSContactez moi : eric@photonumeric.fr